Share This Post

Musique / Music of the world

Clip “Swish Swish” : Katy Perry se prend pour une star de la NBA avec Nicki Minaj

Clip “Swish Swish” : Katy Perry se prend pour une star de la NBA avec Nicki Minaj

L’ère Witness cause quelques soucis à Katy Perry. Malgré son aura de superstar, la chanteuse américaine peine à convaincre le grand public avec ce cinquième opus marquant une rupture avec ses prédécesseurs. Plus électronique, plus engagé aussi, “Witness” ne s’est pour le moment écoulé qu’à 650.000 exemplaires dans le monde. En France, le disque vient péniblement de dépasser les 20.000 ventes, là où Prism en a affiché 140.000 en fin d’exploitation. Un chiffre qu’il sera difficile d’égaler… sauf si Katy Perry parvient à décrocher un nouveau tube mondial à même de redonner des couleurs au projet. Et si c’était Swish Swish ? Produit par Duke Dumont et en duo avec la rappeuse Nicki Minaj, cette réponse officieuse au Bad Blood de Taylor Swift n’a pas encore l’impact d’un Chained To The Rhythm mais l’arrivée de son clip événement pourrait changer la donne.

Le match de la loose

Passée reine dans l’art de créer des vidéos marquantes, Katy Perry donne avec “Swish Swish” le coup d’envoi d’un match complètement fou. Après s’être fait cuisiner dans “Bon Appétit”, la chanteuse se rêve ici en star du basketball devant la caméra de Dave Meyers (“Firework”). Encore faut-il avoir le talent pour briller sur les parquets… Sa pauvre équipe des Tigers, réunissant Jenna Ushkowitz de “Glee” et Gaten Materazo de “Stranger Things”, fait bien pâle figure face à celle des Sheeps, comptant dans ses rangs Thor Björnsson, la terrible montagne de “Game of Thrones”. Leurs surnoms sont d’ailleurs sans équivoque : Tragic Johnson, Shaquille O’Meals, Hair Jordan… Les stars de la NBA ne sont décidément plus ce qu’elles étaient ! Et les clins d’oeils à la pop culture ne s’arrêtent pas là puisqu’on retrouve le “backpack kid”, qui avait sensation à ses côtés sur le plateau du “Saturday Night Live”, une séquence délirante inspirée du mème “Shooting Stars” et même une apparition éclair de Kathy Beth Terry, l’héroïne de son clip “Last Friday Night”.

L’humour qui sied si bien à Katy Perry est donc omniprésent dans ce qui ressemble fort à une débâcle. La chanteuse a beau enchaîner les jongles acrobatiques, son équipe se fait laminer sur le terrain ! C’est Nicki Minaj, plus glamour que jamais, qui lui redonne alors la force de se battre… Reboostée à fond, Katy Perry devient soudainement la reine des dunks et fait exploser le score. Victoire ! Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras..

0

Share This Post

Leave a Reply