Share This Post

Associations / Bénévolat / International / About the World / University informations

Présider une association étudiante, c’est parfois tout un Métier

Présider une association étudiante, c’est parfois tout un Métier

À 21 ans seulement, Quentin Genissel a déjà l’assurance d’un chef d’entreprise. Quand il évoque son quotidien de président de la Course croisière Edhec (CCE), qui vient d’être désignée meilleure association étudiante de France 2015 (voir encadré), le discours est perfusé à l’esprit start-up : « Nous fonctionnons par équipes, comme une pépinière d’entreprises, avec ce que cela comporte d’abnégation, de dépassement de soi et d’esprit d’entreprendre. J’ai 50 personnes sous ma responsabilité, des comptes à rendre, des délais, expose l’étudiant de cette école de commerce lilloise.

Il faut dire que la CCE, créée en 1969, n’a plus grand-chose à voir avec une association étudiante classique : elle dispose de deux millions et demi d’euros de budget annuel, pour préparer l’un des plus grands événements sportifs étudiants d’Europe : une régate de voile.

30 à 40 heures de travail par semaine

En tant que président, Quentin Genissel, comme ses prédécesseurs, y consacre son année de césure obligatoire, avant d’effectuer sa dernière année de master en management des entreprises. « Il est impossible de mener en parallèle un cursus académique et la présidence de l’association. Je travaille 

plus de 60 heures par semaine, sans compter les déplacements le week-end », raconte-t-il.

L’étudiant, qui n’avait jamais vécu d’expérience associative auparavant, s’est passionné pour la CCE dès ses premières semaines au sein de l’Edhec. N’y rentre pas qui veut. Les candidats doivent subir entre quinze et vingt heures d’entretiens au total avec les différents chefs de départements de l’association et « même avec des anciens membres de l’association, de 25-30 ans », explique-t-il avec sérieux.

Le but : « Dénicher des étudiants animés d’une force d’âme, des gens spéciaux, originaux et surtout extrêmement motivés. Ils devront oublier les grasses matinées, les loisirs et se consacrer à 100 % au projet. On ne veut pas qu’ils nous lâchent en cours de route », défend-t-il. Les membres actifs doivent, en plus de leurs cours, assurer entre 30 et 40 heures de travail par semaine


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/10/29/presider-une-association-etudiante-c-est-parfois-tout-un-metier_4799398_4401467.html#H2oiaxAmUjFMpFgR.99

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/10/29/presider-une-association-etudiante-c-est-parfois-tout-un-metier_4799398_4401467.html#H2oiaxAmUjFMpFgR.99

Share This Post

Leave a Reply